fbpx
Foncierement Immo
back

Assurances de Pret : les chiffres en 2018

Assurances de Pret : les chiffres en 2018

Foncierement.Immo

Pouvez-vous changer d’assurance-emprunteur ?

  • Pour 35 % des personnes interrogées, c’est possible mais elles ne savent pas à partir de quand.
  • 19 % pensent que c’est autorisé depuis le début de l’année 2017,
  • 17 % pensent que ce n’est pas possible mais sans certitude,
  • 14 % pensent que c’est possible depuis 2014…
  • Et 12 % pensent que ce sera faisable à partir du 1er janvier 2018.

 

Des lois en faveur du consommateur

. Depuis 2010 (loi Lagarde), vous avez le libre choix de votre assurance-emprunteur à condition que les garanties soient au moins égales à celles proposées par l’organisme prêteur.
. Depuis le 17 décembre 2013 (loi Hamon), vous disposez d’une année à compter de la date de conclusion effective du crédit pour changer d’assureur.
. Depuis mars 2017, vous avez le droit de résilier chaque année votre assurance- emprunteur pour des offres de prêt émises à compter du 22 février 2017.
. A compter du premier janvier 2018, ce droit sera étendu à tous les contrats émis antérieurement. Mais la Fédération bancaire française (FBF) a saisi le conseil Constitutionnel sur ce point. Les sages doivent se prononcer le 12 janvier pour dire si la possibilité de résiliation est étendue rétroactivement.

Un coût mal mesuré

D’ailleurs, les Français ignorent aussi le  coût mensuel de cette assurance.

n tiers d’entre eux ne connaît pas  le montant dont ils s’acquittent tous les mois et près de la moitié (49 %) ne connaît pas son taux, même à peu près.

Mais ces emprunteurs figurent déjà parmi les mieux informés car 2 emprunteurs sur 10 pensent ne pas avoir d’assurance sur leur crédit ou ne s’en souviennent pas.

Parmi ceux qui savent avoir une assurance avec leur crédit immobilier, ils déclarent pour 84 % d’entre eux avoir pris celle de leur banque. « Ce chiffre est réellement éloquent car on peut penser que dans les 18 % qui ne se savent pas qu’ils ont une assurance ou qui pensent ne pas en avoir, il y a fort à parier qu’ils ont également pris celle de leur banque sans même s’en rendre compte, explique Maël Bernier. Cela signifie donc que malgré l’arsenal législatif visant à favoriser la concurrence, il y a encore près de 9 Français sur 10 qui prennent l’assurance dans la banque qui fait le prêt. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *